L’hivernage de ma piscine en 10 étapes

L’hivernage de votre piscine est une étape indispensable à l’entretien de votre piscine. Surtout si vous voulez en profiter le plus longtemps possible. C’est une précaution nécessaire en vue d’éviter le gel de vos équipements et de conserver une bonne qualité d’eau. Personne n’a envie de retrouver au printemps sa piscine transformée en mare à canards d’un vert foncé. Pour être certain de pouvoir vous baigner dès l’arrivée des beaux jours et économiser temps et argent, suivez ces 10 commandements, selon que vous optiez entre ces deux méthodes : l’hivernage actif ou l’hivernage passif.

 

En hivernage actif ou dynamique, la piscine continue de fonctionner tout l’hiver avec le système de filtration qu’on ralentit mais qu’on utilise régulièrement. Pas besoin de faire baisser le niveau de l’eau dans le bassin ni de vidanger. Dès que les températures avoisinent O°C, surveillez bien la tuyauterie pour ne pas qu’elle gèle.

Avec la seconde méthode dite hivernage passif, le système de filtration est à l’arrêt, la pompe ne fonctionne pas non plus. On fait descendre le niveau d’eau en dessous des skimmers et des buses de refoulement. On bouche la bonde de fond et on recouvre la piscine avec une bâche. Afin d’éviter le gel dans les canalisations, il est impératif de vidanger avant l’hiver.

Les commandements de l’hivernage en 10 points

  1. Un planning, vous élaborerez !

Rien ne vaut une bonne liste. Ainsi, vous êtes sûr de ne rien oublier pour sécuriser votre piscine pendant la saison hivernale. Des produits d’entretien au rangement des accessoires, prévoyez un planning pour chaque opération. Vous avez devant vous quelques mois, 4 ou 5, selon la région où vous vivez, pour mettre en repos votre piscine. Assurez-vous donc de ne rien négliger. Vérifiez bien l’état de la couverture du bassin et le PH de votre eau et effectuez la vidange du circuit hydraulique dans le cas où vous avez opté pour l’hivernage passif de votre piscine. Si votre système de filtration fonctionne encore, n’oubliez pas d’en modifier régulièrement la durée de marche.

Avec un entretien régulier et planifié, une préparation progressive de votre piscine à sa remise en route, vous êtes certain d’en profiter sans déconvenue aux beaux jours.

  1. Ni trop tôt ni top tard, vous fermerez votre piscine

La mise en hivernage dépend de la température de l’eau et de la région où vous vivez. Pour certains, ce sera à la fin de l’été. Pour d’autres fin octobre. Il faut juste attendre 13°C et que cette température soit constante pour fermer votre bassin. Pas de précipitation, ni de fermeture hâtive : les bactéries et les algues s’en donnent à cœur joie au-dessus de 15°C. Et votre eau risque de tourner si vous n’attendez pas, il vous sera alors difficile de la rattraper au printemps. Et trop attendre vous expose aux gelées.

  1. Au climat, vous vous adapterez

Les saisons ne sont pas identiques d’une année sur l’autre. On connaît souvent des étés qui jouent les prolongations et des hivers très doux avec des températures clémentes. Prenez donc bien soin de surveiller votre piscine. Et n’hésitez pas à la traiter avec du chlore ou un algicide en début d’hiver pour éviter les mauvaises surprises au moment de sa remise en route.

  1. Avant l’hivernage, votre piscine vous nettoierez

Une règle d’or : ne fermez pas votre piscine sans l’avoir nettoyée à fond. Tout doit y passer. Les parois, le fond du bassin, la ligne d’eau, les paniers des skimmers, le préfiltre de la pompe et le filtre. L’eau doit être propre. Vous devez la traiter avant de couvrir le bassin. Cela évitera la prolifération d’algues, de bactéries et autres insectes indésirables. Et bien des soucis au printemps ! Attention également aux résidus métalliques qui, s’ils ne sont pas retirés à temps, forment des tâches difficiles à enlever, voire indélébiles.

  1. Choquer l’eau avec un algicide le même jour, vous éviterez

Ne mélangez pas ces deux produits le même jour. Le chlore à haute dose neutralise les effets de l’algicide. Pensez plutôt à choquer votre piscine 4 à 7 jours avant sa mise en hivernage et ajoutez l’algicide au moment où vous couvrez la piscine.

  1. Le bon niveau d’eau dans votre piscine, vous maintiendrez

Vous avez mis en place la couverture d’hiver. Etes-vous certain que l’eau est au bon niveau pour en supporter le poids ? Avec de fortes pluies ou de grosses chutes de neige, la couverture risque de s’affaisser et d’abîmer votre piscine. Il est judicieux dans ce cas de mettre des ballons sous la couverture d’hiver afin que l’eau accumulée au-dessus s’écoule plus facilement à l’extérieur du bassin.

  1. Vos équipements du froid, vous protégerez

Il est primordial de vidanger l’eau de la pompe et du système de filtration afin d’empêcher le gel de gripper vos équipements. N’oubliez pas non plus les canalisations du système hydraulique, les skimmers, les buses de refoulement, la prise balai, la bonde de fond ! Installer des bouchons d’hivernage peut s’avérer utile pour que l’eau ne pénètre pas les canalisations et ne les gèle. Enfin, il existe de nombreux accessoires anti-gel que peut vous fournir votre pisciniste.

  1. Ordonné et prévoyant, vous serez

Gagnez du temps et rangez tous les équipements et accessoires de manière à les retrouver le jour J, quand vous allez remettre votre piscine en route. Remisez robot, balai, échelle, ou bien encore jouets de piscine dans un endroit sec et abrité pour être sûr de les retrouver intacts au printemps !

  1. Un professionnel, vous ne craindrez pas de solliciter

Vous êtes tout jeune propriétaire d’une piscine et vous n’avez pas encore acquis l’expérience d’un pro. N’hésitez pas à solliciter votre pisciniste. Parfois, il vaut mieux prévoir un budget raisonné pour une assistance qu’un gros trou dans sa trésorerie en cas de panne. Et puis, vous pouvez toujours lui demander de vous coacher, il vous sera plus facile de remettre en service votre piscine le jour venu.

  1. Tout l’hiver sur votre piscine, vous veillerez

N’oubliez surtout pas votre piscine l’hiver venu. Elle vous le rendra au centuple quand il sera temps de l’utiliser. Sachez que le temps que vous lui consacrez évitera bien des surprises. Et puis l’entretien d’une piscine est plus aisé en hiver qu’en été : les algues se développent moins dans l’eau froide.

Vérifiez la qualité de votre eau régulièrement, désinfectez-la si nécessaire. Actionnez le système de filtration une fois de temps en temps pour faire circuler l’eau dans le bassin. Retirez régulièrement les dépôts avec une épuisette, un balai aspirateur ou un robot. Et s’il venait à geler dans votre jardin, mettez le système de filtration en route entre 7h et 9h du matin, le gel ne pourra pas se former.

Vous manquez de motivation pour prendre en charge l’hivernage de votre piscine ? Faites appel à un professionnel pour 100 % de tranquillité. Création Piscines vous propose des formules de maintenance et d’entretien à la carte. Simplifiez-vous la vie.